Obtenir les meilleurs services d’interprétation juridique pour votre activité

Choisir le meilleur partenaire linguistique pour les services d'interprétation juridique

Dernière mise à jour: janvier 13, 2020 10:07

Lorsque les dossiers sortent des frontières, les variantes de langues, de réglementations et de culture sont particulièrement difficiles à gérer pour les questions juridiques.

« Dans le domaine juridique, l’interprétation doit être d’une précision irréprochable. Les enjeux sont extrêmement importants », explique Sioned Jones, responsable mondial des services d’interprétation chez Lionbridge Legal.

Sélection d’un interprète juridique

En raison de ce besoin de précision, la sélection d’un interprète est déterminante pour la réussite de l’entreprise. Si vous choisissez le prestataire de services linguistiques parfait pour vos besoins juridiques, il peut vous faciliter grandement le travail. Au démarrage votre prestataire doit clarifier en détail les besoins et les souhaits de votre entreprise quant au processus d’interprétation.

« Nous soignons les détails autant que possible », indique Sioned Jones. Ensuite, elle et son équipe recherchent le prestataire idéal parmi des centaines d’interprètes partenaires de Lionbridge dans des dizaines de pays.

L’importance de l’expertise et de l’expérience

Pour un témoignage non technique, un interprète juridique généraliste peut convenir, mais pour des domaines techniques, scientifiques et médicaux, Lionbridge sélectionne le talent parmi une vaste palette d’interprètes spécialisés à la fois expérimentés et diplômés. Vous avez besoin d’un interprète français-allemand titulaire d’un master en ingénierie pour une enquête traitant du droit des brevets ? D’un doctorant pour une affaire de fraude ? Ou d’un interprète tamoul-thaï ?

Dans les rares cas où aucun interprète approprié n’est disponible parmi les partenaires de Lionbridge, Sioned Jones et son équipe recrutent et forment un interprète spécialement pour répondre aux besoins du client.

Lionbridge exige de ses interprètes une expérience de cinq ans. Sioned Jones souligne que ce n’est pas toujours le cas chez les autres prestataires. « Certaines sociétés font travailler en binôme un interprète expérimenté et un interprète junior. Cette approche aide les nouveaux arrivants à apprendre le métier, mais nos clients ont besoin d’interprètes déjà rodés. Nous cherchons avant tout à constituer une communauté d’interprètes ayant déjà une expérience solide. Ce sont ceux qui sont les plus à même d’offrir des domaines de spécialisation. »

« Les clients ne veulent pas d’un interprète standard, ajoute-t-elle. Ils méritent d’avoir le meilleur choix possible. »

C’est pourquoi, chez Lionbridge, la dernière étape du processus de sélection d’un interprète est toujours entre les mains des clients.

Que faut-il prendre en compte pour choisir un interprète ?

« Vous devez pouvoir vous fier aux compétences de votre interprète », indique Sioned Jones. Elle encourage les clients de Lionbridge qui évoluent dans le secteur juridique à échanger avec les interprètes sélectionnés avant de prendre une décision finale. Cela permet aux interprètes comme aux clients de régler les détails notamment logistiques. Cet aspect est particulièrement important dans un domaine où les horaires sont étendus et parfois inhabituels.

Les entreprises doivent également décider du type d’interprétation : simultanée ou consécutive. Lorsqu’on parle d’interprétation simultanée, on pense souvent au style d’interprétation pratiqué à l’ONU. L’interprète intervient à mesure du discours, après une brève pause. En raison de l’intensité de ce type d’exercice, il est nécessaire de faire appel à deux interprètes pour obtenir un résultat de qualité. C’est également le type d’interprétation la plus rapide, car les auditeurs entendent un seul discours. Pour cette raison, entre autres, l’interprétation simultanée est plus adaptée à de grandes assemblées où les contraintes de temps sont strictes.

Avec l’interprétation consécutive, la conversation se déroule naturellement. L’interprète n’intervient qu’à la fin du discours. Ce type d’interprétation convient mieux aux petits groupes, par exemple, pour un témoignage. Il permet en outre à chaque participant de capter le langage corporel et les autres aspects non verbaux de la personne qui parle, ce qui peut enrichir les interactions.

Accélération du processus

Heureusement, bien que les dossiers juridiques soient souvent complexes et délicats, trouver le bon interprète ne doit pas constituer une surcharge de travail.

Le travail réalisé par ces interprètes est aussi varié que les paires de langues. N’hésitez pas à lire d’autres articles sur l’interprétation ou à contacter un expert Lionbridge Legal pour découvrir ce qu’une équipe d’interprètes dédiée peut apporter à votre entreprise.

AUTEUR
April M. Crehan