SÉLECTIONNER LA LANGUE :

A healthcare worker checks the pulse of a patient.

L'innovation au service de l'immunité : l'acceptation des vaccins par la communauté

Partie III : Comment les principes du consentement éclairé peuvent guider les conversations sur les vaccins

Dans le cadre de notre dernière série sur la COVID-19, des experts de Lionbridge proposent des axes de réflexion sur l'écosystème du développement clinique et des autorisations des organismes de réglementation durant la pandémie et à l'avenir.

Grâce à son envergure, à son excellence dans le domaine des services et à sa gamme de solutions linguistiques, de communication et technologiques, Lionbridge est bien positionné pour vous aider à développer et à fournir des médicaments sains et à les commercialiser dans le monde entier.

La confiance de la communauté mise à rude épreuve

La crise de la COVID-19 continue de bouleverser des vies et de compromettre les moyens de subsistance. Le coût se mesure souvent en perte de vies humaines, mais il va bien au-delà de ces chiffres. Les mesures de santé publique associées mises en place pour gérer la crise, telles que la fermeture des espaces publics et les restrictions liées aux déplacements, ont pesé sur tout le monde. Tout en visant à freiner la propagation du virus, ces mesures peuvent également avoir de lourdes conséquences sur le plan personnel, social et économique.

Ce stress a fortement touché les patients, toutes maladies confondues. Une enquête menée par PatientView auprès de 1 720 associations de patients réparties dans 27 pays révèle que le sentiment qui règne parmi les patients est un sentiment de vulnérabilité mêlé à l'incertitude. Les patients ont le sentiment d'avoir été mis à l'écart par leur système de santé et ont reçu un soutien moindre de la part des sociétés pharmaceutiques en raison des pauses dans les activités liées aux patients pendant la pandémie.

Les gouvernements, les institutions scientifiques et le secteur des sciences de la vie se sont engagés à mettre fin à la crise en fournissant des vaccins et des programmes nationaux de vaccination contre la COVID-19 dans des délais très courts. Et pourtant, l'apparition des premières autorisations réglementaires (bien que temporaires) pour les vaccins contre la COVID-19 et le lancement des campagnes de vaccination ont été accueillis par le public avec des sentiments mitigés et ont suscité des débats sur l'acceptation du vaccin.

Comprendre les attitudes à l'égard de l'acceptation du vaccin

Les débats autour des avantages et des risques des vaccins ne constituent pas un phénomène nouveau ou inhabituel. Si la communauté scientifique est d'accord sur les avantages des vaccins et de l'immunité collective, le grand public n'en est pas aussi convaincu. Le pourcentage de communautés qui font confiance aux vaccins varie en fonction de la géographie, de la culture, des connaissances en matière de santé, des convictions personnelles, des expériences passées, des attentes et de la confiance dans les systèmes de santé.

Un engagement efficace de la communauté et des patients est essentiel pour maximiser l'acceptation des programmes de vaccination.

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la nécessité d'un tel engagement, notamment parce que les groupes de population mal desservis ont été touchés de manière disproportionnée par la pandémie. Étant donné le risque élevé de difficultés socio-économiques et de disparités en matière de connaissances sur la santé, ces groupes sont plus susceptibles que d'autres d'être laissés pour compte dans le cadre de l'engagement communautaire, de l'éducation à la santé et, en fin de compte, de l'adoption de la vaccination.

A pair of gloved hands uses a syringe to inject an educated patient

Créer un impact positif par la communication

L'objectif de l'engagement communautaire est de fournir de l'information à des groupes cibles spécifiques et de les sensibiliser afin de permettre d'agir. Il n'existe pas d'approche unique, mais dans tous les cas, la transparence de la communication est essentielle pour favoriser une prise de décision éclairée en matière de vaccination.

À cet égard, les principes fondamentaux du consentement éclairé en matière de soins de santé doivent guider l'approche de communication et la préparation des outils d'information destinés à des populations diverses :

  • Fournir des informations sur le processus de vaccination, ainsi que sur les avantages et les risques d'un vaccin, qui soient précises et fondées sur les preuves scientifiques actuelles
  • Indiquer clairement si les données sont incertaines ou susceptibles de changer, et assurer un suivi par des mises à jour en temps utile
  • Rendre les informations disponibles sous une forme qui puisse être facilement utilisée par le groupe de population concerné, en offrant une certaine souplesse pour les différents styles d'apprentissage, les différents degrés de familiarité avec la technologie et pour les personnes handicapées
  • Utiliser un langage simple et clair. Cela ne signifie pas qu'il faille « rabaisser » le public ou dépouiller l'information des détails médicaux et techniques, mais plutôt présenter l'information dans un langage qui permet aux gens de trouver ce dont ils ont besoin, d'en comprendre le contenu après l'avoir lu ou entendu une fois et de l'utiliser pour répondre à leurs besoins
  • Impliquer les communautés concernées pour obtenir un retour d'information sur le type de contenu (et la forme) qui serait le plus pertinent et le plus compréhensible pour elles, et aussi pour tester les supports d'information
  • Proposer des services de traduction et/ou d'interprétation pour supprimer la barrière de la langue
  • Encourager le retour d'information et établir des canaux facilement accessibles pour l'échange de communication avec les communautés. Répondre aux questions, aux doutes et aux préoccupations exprimés par ces dernières de manière complète, opportune et ouverte, et adapter la future communication en conséquence

Saisir l'occasion de maximiser l'engagement communautaire

La pandémie de COVID-19 a rempli l'espace d'information avec le langage généralement utilisé par les professionnels. Des termes comme « immunité collective », « évaluation de la sécurité et de l'efficacité », ou encore « essais cliniques », font désormais partie du quotidien. En réponse, l'intérêt du public pour une meilleure compréhension de la terminologie spécifique (et du cadre plus large de la recherche qui les sous-tend) s'est accru. Cela donne l'occasion aux concepteurs de vaccins, aux autorités de santé publique et aux autres parties prenantes concernées de profiter de la dynamique de la situation et d'étendre les activités d'engagement communautaire.

Comme l'a montré la pandémie actuelle, le volume d'informations disponibles sur Internet et dans d'autres médias n'équivaut pas nécessairement à leur utilité ou à leur acceptabilité.

Une communication ciblée et tenant compte des réalités culturelles est essentielle tout au long du cycle de vie d'un produit vaccinal et d'une campagne de vaccination pour atteindre les objectifs en matière de vaccination. Le fait de toucher les communautés, de les aider à améliorer leurs connaissances en matière de santé et de les encourager à participer activement aux décisions concernant leurs soins de santé ne peut que renforcer la confiance, ce qui entraîne un meilleur engagement du public, de l'industrie et des autorités et, surtout, de meilleurs résultats en matière de santé.

linkedin sharing button
  • #regulated_translation_localization
  • #life_sciences
  • #blog_posts

Nataliya Volohov
AUTHOR
Nataliya Volohov