SÉLECTIONNER LA LANGUE :

A patient consulting with a doctor via telehealth

Relever les défis en matière de communication pour les campagnes de vaccination contre la COVID-19

Le personnel médical doit faire face à la difficulté d'éduquer le grand public sur le vaccin

Le processus d'approbation et de distribution des vaccins contre la COVID-19 au personnel de soin est en marche dans plusieurs pays. C'est la plus vaste campagne de vaccination de notre histoire récente. Les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Union européenne vaccinent en priorité le personnel médical, les résidents et les employés des unités de soins de longue durée, les personnes âgées et d'autres groupes de personnes particulièrement touchées par la pandémie. Le processus sera autrement plus complexe au printemps lorsque la vaccination commencera pour le grand public.

Les administrations publiques, le secteur privé et les organisations à but non lucratif font dès maintenant face à un défi de taille en matière de communication : comment informer de façon transparente et efficace la population du monde entier sur les consignes d'accès, les modalités d'approbation et les mesures de sécurité autour du vaccin ? Une fois le vaccin administré, le personnel de soin doit rester en contact avec les patients pour consigner les éventuels effets secondaires et s'assurer qu'ils reçoivent leur deuxième injection à temps. Les services d'interprétation téléphonique de Lionbridge, qui prennent en charge plus de 350 langues différentes, peuvent contribuer à surmonter les problèmes de communication avec les patients maîtrisant mal la langue nationale.

La télésanté fera partie intégrante de la campagne de vaccination

Quelle que soit leur langue, les patients doivent pouvoir communiquer avec leur médecin pour poser des questions sur le vaccin. Par exemple, ils doivent savoir quels sont les vaccins qui ont été approuvés, quel est celui qui est le plus adapté à leur situation et quand ils pourront en bénéficier. S'ils sont victimes de l'un des effets secondaires, qui peuvent aller d'un simple mal de tête ou épisode de fatigue jusqu'à une réaction allergique extrêmement rare, ils doivent aussi pouvoir le signaler.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la télésanté s'est démocratisée. Elle permet aux patients de consulter leur médecin sans risque d'exposition au coronavirus. Bien que les vaccins contre la COVID-19 devront être administrés en personne, la télésanté sera un outil précieux qui permettra aux patients de poser au personnel soignant toutes leurs questions suite au vaccin, mais aussi au personnel soignant de rassurer les patients sur la vaccination. Les vaccins de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d'Oxford/AstraZeneca, déjà distribués dans plusieurs pays, doivent être administrés en deux doses pour maximiser l'immunité. Aux États-Unis, les personnes vaccinées reçoivent une fiche de suivi en anglais et en espagnol, qui indique qui a administré le vaccin et à quelle date. Les professionnels de santé connaissent déjà l'importance d'une stratégie multilingue pour déployer le vaccin contre la COVID-19 et répondre aux questions des locuteurs de différentes langues.

A patient consulting with a doctor via telehealth

Élaborer un plan de communication clair

Alors que de nombreux pays ont commencé à distribuer des vaccins, il apparaît immanquablement que le bon déroulement de la campagne et la fiabilité des informations qui circulent dépendent en grande partie de l'existence d'un plan de communication clair et exhaustif. Lors d'une enquête de Kaiser Family Foundation menée en décembre, 85 % des participants ont déclaré se fier à leur médecin ou à leur professionnel de santé pour les informations concernant le vaccin. La clarté, l'accessibilité et la disponibilité dans plusieurs langues des informations émanant des services de santé et des administrations publiques contribuent à rassurer les patients sur le vaccin.

Aux États-Unis, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (en anglais : Centers for Disease Control and Prevention ou CDC) ont demandé aux États d'élaborer des plans de communication exhaustifs sur la vaccination en tenant compte des besoins et des inquiétudes des différents groupes de population. La langue est déterminante pour atteindre tous ceux qui doivent recevoir le vaccin : en effet, quelque 51 millions d'Américains parlent une autre langue que l'anglais à la maison. Les communautés de couleur, qui peuvent inclure des individus maîtrisant mal l'anglais, ont été particulièrement touchées par la COVID-19. Par conséquent, fournir des informations sur le vaccin à tous les groupes de population, quelles que soient leur langue et leur situation, est une question d'équité.

Que peut faire Lionbridge ?

Lionbridge accompagne les acteurs des secteurs public et privé qui souhaitent s'adresser à la population pour l'informer et l'éduquer. Notre service d'interprétation téléphonique à la demande est disponible 24 h/24 et 7 j/7 pour tout prestataire qui aurait besoin d'une assistance linguistique pour converser à la fois efficacement et humainement dans plus de 350 langues. Notre moteur de traduction textuelle breveté hautement sécurisé peut également être intégré à n'importe quelle application de SMS, messagerie, chatbot, d'e-mail ou reposant sur WhatsApp pour diffuser des messages d'information dans des centaines de langues, et permettre des conversations avec des agents de service qui ne parlent pas la même langue.

linkedin sharing button
  • #life_sciences
  • #interpretation
  • #blog_posts

Lionbridge
AUTHOR
Lionbridge