SÉLECTIONNER LA LANGUE :

A person typing on a laptop

L'avenir de la technologie linguistique : les avantages et les dangers du proxy de traduction

Un proxy de traduction peut être un outil efficace, mais seulement dans certains cas très particuliers    

Voici la quatrième partie de la série L'avenir de la technologie linguistique, qui s'intéresse aux évolutions des prestations linguistiques rendues possibles par les développements technologiques.

Si votre entreprise exerce ses activités sur un seul ou un très petit nombre de marchés, il est essentiel d'étendre votre offre aux consommateurs d'autres pays pour optimiser vos résultats financiers. Pour vous lancer dans cette stratégie de transformation et atteindre de nouveaux acheteurs, vous devrez déterminer quelles langues ils parlent et identifier la meilleure façon de mettre en œuvre la localisation. La localisation est le processus qui consiste à adapter vos produits ou services pour de nouveaux marchés.

Il existe plusieurs façons de mettre en œuvre la localisation, même si cela dépend souvent de la configuration de votre système de gestion de contenus et des choix stratégiques en matière de localisation que vous avez faits par le passé. Vous pouvez associer à votre système de gestion de contenus un prestataire de services de localisation, qui se chargera ensuite de votre activité de localisation. Vous pouvez gérer manuellement vos contenus. Vous avez également la possibilité d'utiliser une technologie appelée « proxy de traduction ».

Le proxy de traduction est présenté comme le Saint-Graal de la localisation, avec des promesses de performances exceptionnelles et de mise en œuvre sans problèmes. Mais cette technologie est-elle à la hauteur du battage médiatique qu'elle suscite ? Avant d'adopter un proxy de traduction, lisez ce blog pour en savoir plus sur ses avantages et ses écueils potentiels.

Qu'est-ce qu'un proxy de traduction ?

Un proxy de traduction est un ensemble de technologies étroitement liées entre elles pour proposer instantanément des pages web localisées. Un proxy de traduction inclut généralement les composants suivants :

  • Un robot d'indexation, qui surveille votre site web pour identifier les modifications apportées au contenu dans la langue d'origine, puis déclenche une traduction dès qu'un nouveau contenu apparaît ;
  • Un serveur web, qui fonctionne comme un site web localisé ad hoc et est placé entre le site demandeur de l'utilisateur final, qui est dans une autre langue, et votre site web qui est dans la langue d'origine ;
  • Un système de gestion de la traduction, qui peut être utilisé pour les processus de traduction plus élaborés mais peut être ignoré si vous n'avez pas de besoins complexes ;
  • Des mémoires de traduction, qui stockent d'anciennes traductions effectuées par des humains et qui sont ensuite exploitées par le serveur web pour proposer un contenu traduit ;
  • Un logiciel de traduction automatiquequi est utilisé pour la traduction ad hoc de contenus qui n'ont pas été localisés et qui ne peuvent pas être traduits en temps réel par des humains.

Tous ces composants fonctionnent ensemble pour permettre à votre site web d'offrir une expérience numérique multilingue en temps réel.

Voici le principe de fonctionnement d'un proxy de traduction :

  1. Un proxy de traduction se positionne entre le site demandeur d'un utilisateur final et le serveur où réside le contenu dans la langue d'origine.
  2. Lorsque l'utilisateur final souhaite accéder à votre site dans une autre langue que celle dans laquelle il a été créé, le système de proxy de traduction intercepte cette demande et l'achemine vers un autre serveur web.
  3. En règle générale, ce deuxième serveur web recrée « à la volée » la structure du site dans une autre langue, puis fournit le contenu.
  4. Le deuxième serveur web remplace le texte dans la langue d'origine par une traduction fournie en temps réel par un logiciel de traduction automatique ou un contenu prétraduit tiré d'une mémoire de traduction.

Pour exécuter un proxy de traduction, il vous suffit de déployer quelques lignes de code sur votre page d'accueil pour déclencher un sélecteur de langue et un script de géolocalisation. Ces outils identifient d'où provient le trafic. À partir de ce moment, le proxy de traduction dirige le trafic provenant d'autres pays vers les versions locales de votre site mondial, qui sont hébergées et créées spontanément par le proxy de traduction.

Cette approche de la localisation semble être un moyen facile de localiser votre site, et elle présente des avantages, mais elle doit également s'accompagner d'importantes mises en garde.

Quels sont les avantages d'un proxy de traduction ?

Parmi les avantages associés à l'utilisation de systèmes de proxy de traduction, voici les plus appréciés par les clients :

  • Il fonctionne sur des sites web existants et élimine la nécessité de recourir à des systèmes de gestion de contenus, un atout de taille quand le déploiement de ces systèmes n'est pas possible.
  • Il est rapide à déployer et ne nécessite aucune modification significative de l'infrastructure existante du site web.
  • L'investissement initial est relativement modeste comparé à un système de gestion de contenus multilingue complet ou au déploiement d'un système de gestion de la traduction.
  • C'est un moyen facile de passer au multilingue pour les entreprises qui commencent tout juste à envisager de franchir le pas de la localisation et de s'étendre à l'international.
A woman looking at her phone

Quels sont les écueils liés à un proxy de traduction ?

L'utilisation d'un proxy de traduction présente plusieurs inconvénients. Les entreprises doivent être informées de ces inconvénients avant de s'engager dans cette technologie.

Le développement du nombre d'omissions

La technologie de proxy de traduction favorise les omissions, c'est à dire des cas occasionnels de contenus non localisés. Ces incidents dégradent l'expérience client et peuvent influencer de façon négative leur perception de la marque.

Cet impact négatif est particulièrement flagrant si le site web possède une structure complexe et va récupérer des contenus sur d'autres sites web ou dans plusieurs bases de données. Dans ces cas de figure, la traduction automatique en temps réel est souvent utilisée pour traduire les contenus d'origine à la volée. Cette approche peut entraîner des différences notables au niveau de la qualité de la traduction observée dans les différentes sections de votre site web.

C'est ce qu'a découvert la société Amazon lorsqu'elle a pénétré le marché suédois. Les traductions automatiques ont été à l'origine de nombreuses erreurs embarrassantes sur son site marchand, qui ont déclenché les moqueries publiques et attiré l'attention des médias.

L'impossibilité de localiser les documents non textuels

Un proxy de traduction n'est pas en mesure de localiser les documents non textuels comme les vidéos, les livres numériques, les brochures et les graphiques. Comme dans le cas des omissions, cette lacune peut impacter négativement l'expérience d'un client avec le site web, le produit et la marque.

Cela signifie que ces documents non textuels doivent être localisés de façon traditionnelle avant de déployer un proxy de traduction, que ce soit par le biais d'un système de gestion de la traduction ou en travaillant en partenariat avec une agence locale ou un prestataire de services linguistiques. Ces solutions compliqueraient encore davantage votre processus de localisation, en vous obligeant concrètement à exécuter deux processus de localisation. Cela n'est pas sans conséquences, car les documents non textuels représentent aujourd'hui une part significative des contenus présents sur les sites web modernes.

L'augmentation du temps de chargement de votre site

Le fait de placer quelque chose entre votre utilisateur final et votre site web aura un impact sur le temps de chargement. Un proxy de traduction augmente le temps de chargement de votre site. Même si l'impact est généralement relativement réduit, le fait d'augmenter le temps de chargement même d'une ou deux secondes peut avoir un impact négatif sur le comportement de l'utilisateur. Une étude réalisée par HubSpot montre que chaque seconde supplémentaire de temps de chargement entraîne une réduction de 7 % des taux de conversion.

En règle générale, votre équipe marketing numérique met tout en œuvre pour réduire autant que possible le temps de chargement. Un proxy de traduction va à l'encontre de ces efforts.

Le dépannage fréquent

Un proxy de traduction nécessite des dépannages fréquents en raison des omissions, lesquelles peuvent mettre les nerfs à rude épreuve quand elles se produisent dans les parties les plus importantes et les plus visibles du site web. Si ces omissions peuvent être simples à corriger, votre fournisseur de proxys de traduction aura besoin de temps pour y remédier. Ce temps supplémentaire peut avoir un impact sur vos temps de conversion.

Assez souvent, ces corrections ad hoc entraînent des dépenses supplémentaires et peuvent, au final, rendre la technologie très onéreuse. En fonction de votre degré d'acceptation des progrès technologiques, les omissions seront perçues soit comme un problème grave, soit comme quelque chose que vous êtes prêt à accepter.

L'impact négatif sur votre référencement naturel (SEO)

Dans le monde dynamique et en constante évolution actuel, de nombreux contenus sont générés chaque minute. En conséquence, les moteurs de recherche ont développé des capacités visant à évaluer et noter les contenus en fonction de leur originalité et de leur impact. Les moteurs de recherche seront probablement en mesure de détecter les contenus générés automatiquement et pénaliseront ces contenus en les rendant plus difficiles à trouver. Les moteurs de recherche n'imposent pas les mêmes pénalités aux contenus qui sont générés et localisés par des humains. Le fait d'utiliser un proxy comme stratégie de localisation pour certains marchés peut, par conséquent, entraîner des résultats de recherche décevants et nuire au retour sur investissement de cet outil.

Un outil plus onéreux qu'il n'y paraît

Sur le long terme, un proxy peut s'avérer coûteux à exécuter. Outre les fréquentes occurrences de contenus non localisés (ou omissions), qui nécessitent une intervention, il est nécessaire d'exécuter un processus de localisation distinct pour traduire la documentation commerciale qui se trouve sur votre site web. Tous ces facteurs font du proxy de traduction une stratégie de localisation hautement imprévisible dans la plupart des environnements.

A woman looking at her phone

Dans quels cas utiliser un proxy de traduction ?

Le proxy de traduction est une technologie intéressante qui peut s'avérer efficace dans plusieurs cas spécifiques.

Vous avez besoin d'être rapidement présent sur le marché

Même si le recours à un proxy de traduction n'est pas la solution idéale, cela peut constituer un point de départ utile pour les entreprises qui souhaitent créer leurs expériences numériques multilingues et internationales en une semaine ou deux.

Un proxy de traduction ne nécessite aucune configuration sur votre site web. Cependant, le moteur du proxy doit être correctement configuré de manière à déceler la plupart des contenus qui intéressent vos utilisateurs et à maintenir le nombre d'omissions à un minimum. Si cela peut sembler une solution intéressante pour les entreprises qui commencent tout juste à localiser leurs supports, il est important de comprendre quelles ont les contreparties de l'approche consistant à utiliser un proxy de traduction.

Vous ne pouvez pas investir pleinement dans une solution technologique multilingue

L'investissement initial dans un proxy de traduction est relativement peu élevé comparé au déploiement d'un système de gestion de la traduction complet ou d'un système de gestion de contenus. Mais vous ne pouvez pas aller très loin avec un proxy. Il vous faudra rapidement réaliser des investissements supplémentaires, dès lors que vous aurez à gérer d'autres supports commerciaux ou à résoudre le problème des omissions.

Les coûts associés à un proxy de traduction sont hautement imprévisibles. Ce qui semblait au départ être une solution rentable peut au contraire avoir un impact négatif sur vos budgets marketing ou de localisation, ainsi que sur l'expérience de vos clients. Lorsque vous comparez les coûts de différentes solutions, il est important d'examiner le coût total de possession au lieu de s'intéresser uniquement à l'investissement initial.

Vous avez besoin de rapidité et vos contenus ne sont pas très visibles

Si dans certaines parties de votre site web se trouvent des contenus à faible visibilité, et si la perspective des omissions ne vous pose pas de problème, alors un proxy de traduction peut constituer une bonne solution qui vous permettra de créer rapidement votre expérience numérique internationale.

Vous avez des sites web simples et statiques

Un proxy de traduction est particulièrement utile pour les sites web simples et statiques.

Ces sites comportent un référentiel de contenus centralisé, ils ne contiennent pas de widgets de réseaux sociaux, et les contenus ne proviennent pas de plusieurs endroits. Il est facile de cartographier le site et de localiser tous ses contenus, en utilisant à la volée la traduction automatique ou en faisant appel à des traducteurs professionnels. Aujourd'hui cependant, la plupart des marques se caractérisent par une expérience numérique complexe et sophistiquée et interagissent avec leurs utilisateurs via les réseaux sociaux, les chatbots pour le e-commerce et d'autres méthodes. Ces types de sites web complexes ne sont pas vraiment compatibles avec la technologie de proxy de traduction.

En quoi la technologie de proxy de traduction peut-elle être utile dans le cadre de votre stratégie de localisation ?

La technologie de proxy de traduction est une solution intéressante qui doit être prise en compte dans le cadre de votre stratégie de contenus et de localisation. Toutefois, au moment d'évaluer les différentes solutions à votre disposition, comparez le coût total de possession, et non uniquement l'investissement initial.

Un proxy de traduction peut être une solution intéressante pour les entreprises qui ne se sont pas engagées dans une stratégie de localisation sur le long terme ou qui commencent tout juste à formuler leur stratégie de localisation. En revanche, il vous faut prendre en compte le fait qu'un proxy de traduction peut devenir considérablement plus coûteux à exécuter sur le long terme et pose d'autres problèmes en raison de son manque d'évolutivité.

Proxy de traduction : analyse finale

Maintenant que vous connaissez les avantages et les inconvénients d'un proxy, vous êtes en meilleure position pour évaluer sa valeur. Devez-vous mettre en œuvre cette technologie ? Dans la plupart des cas, la réponse est résolument non.

Pour la majorité des entreprises, le proxy de traduction n'est pas une solution adaptée. D'après notre expérience, les moyennes et grandes entreprises qui cherchent sérieusement à capturer des ventes numériques à l'international renoncent généralement à utiliser un proxy de traduction. Les entreprises de ce type qui testent cette stratégie mettent souvent fin prématurément à l'expérience.

Alors, quelle est l'alternative au proxy de traduction ? La solution que nous recommandons le plus fréquemment est le déploiement d'un système de gestion de contenus associé à un partenaire de services linguistiques solide. C'est en adoptant cette approche qu'un grand nombre de moyennes et grandes entreprises gèrent leurs initiatives en matière de e-commerce à l'international et, ce faisant, accèdent à la réussite.

Cette solution peut être particulièrement adaptée si vous avez déjà mis en œuvre un système de gestion de contenus qui s'intègre à la technologie du prestataire de services linguistiques. L'engagement de Lionbridge en faveur de l'intégration permet aux détaillants de simplifier et d'accélérer le processus de traduction tout en travaillant au sein de leur propre plateforme de gestion de contenus quelle que soit la technologie qu'ils utilisent.

Si vous optez pour un partenariat avec un prestataire de services linguistiques, vous pouvez choisir de travailler avec un seul ou plusieurs fournisseurs. Si vous décidez d'adopter cette dernière approche, vous devrez peut-être mettre en œuvre un système de gestion de la traduction pour gérer tous les fournisseurs. Cette solution peut s'avérer coûteuse, et c'est l'une des raisons pour lesquelles il peut être plus avantageux de travailler avec un seul prestataire de services linguistiques. Pour en savoir plus sur les avantages et les inconvénients d'une stratégie multifournisseurs, lisez la première partie de notre série.

Opter pour le déploiement d'un système de gestion de contenus et le partenariat avec un prestataire de services linguistiques est une solution plus mature pour aborder la gestion de contenus multilingues et la localisation que la mise en œuvre d'un proxy de traduction. Même si un système de gestion de contenus multilingues est plus long à exécuter, cela en vaut la peine. Les utilisateurs finaux bénéficieront de meilleures expériences client et les entreprises pourront anticiper leurs coûts, ce qui aboutira au final à une augmentation des ventes.

Nous contacter

Pour en savoir plus sur les stratégies de localisation les mieux adaptées à vos sites web, contactez-nous.

L'importance de la traduction pour capturer des ventes de e-commerce

Le fait de proposer les informations produit et d'autres contenus dans la langue du marché local d'un client aide considérablement les entreprises à tirer parti des ventes de e-commerce, qui devraient atteindre un chiffre d'affaires mondial de 3,9 billions de dollars en 2020, d'après eMarketer.

D'après une étude CSA, la plupart des personnes se sentent plus à l'aise pour prendre les décisions concernant leurs achats lorsqu'ils reçoivent des informations dans leur langue maternelle. Voici les conclusions d'une enquête approfondie menée auprès de 8 709 consommateurs dans 29 pays :

  • En règle générale, les gens n'achètent pas ce qu'ils ne comprennent pas :39 % des personnes interrogées indiquent vouloir effectuer leurs achats uniquement sur des sites web ou des apps qui sont dans leur langue.
  • Même les locuteurs anglophones non natifs les plus compétents, dans leur grande majorité, préfèrent utiliser leur langue :76 % des personnes interrogées indiquent que quand elles ont le choix entre deux produits similaires, elles sont davantage susceptibles d'acheter celui pour lequel les informations produit sont disponibles dans leur langue.
  • Les contenus proposés dans les langues locales des consommateurs jouent un rôle essentiel pour faire passer ces derniers du navigateur à l'achat :75 % des consommateurs interrogés indiquent qu'ils sont davantage susceptibles d'acheter un autre produit de la même marque si l'assistance après-vente est disponible dans leur langue maternelle.

Source : étude CSA « Can’t Read, Won’t Buy — B2C », juin 2020

linkedin sharing button
  • #blog_posts
  • #retail
  • #translation_localization

Kajetan Malinowski with Janette Mandell
AUTHOR
Kajetan Malinowski with Janette Mandell