Contrer les risques associés à votre communication internationale et interculturelle

Les détails qui changent tout pour votre message

Dernière mise à jour: avril 26, 2020 2:32

Langue et culture sont indissociables. La conception de contenus destinés à une audience multiculturelle exige un examen minutieux de la façon dont chaque culture interprétera les différents éléments visuels et textuels du matériel localisé. Du fait des différences culturelles dans la communication, quelque chose d’aussi anodin en apparence que la couleur d’une icône peut très bien exprimer la bonne volonté dans une culture alors qu’elle évoquera le malheur dans une autre. Passer à côté de ces petits détails, souvent ignorés, c’est mettre potentiellement votre marque en danger sur un marché inconnu.

La meilleure façon de contrer ces risques consiste à s’entourer d’un partenaire rompu à la localisation pour un large éventail de communautés linguistiques. Des langues rares aux « lingua franca », Lionbridge propose des services de traduction culturelle dans plus de 380 langues pour plus de 100 marchés à travers le monde. Votre contenu est précieux. Notre travail consiste à le protéger en identifiant les risques et en les éliminant.

En savoir plus sur nos services de traduction et de localisation.​
 

Principales différences culturelles dans la communication à prendre en compte

Couleurs

La couleur est l’un de vos outils les plus précieux en tant que professionnel du marketing. Utilisée correctement, elle favorise une association puissante et positive avec votre marque. Néanmoins, une couleur perçue positivement dans une culture donnée peut également produire l’effet inverse dans une autre. Pour une audience américaine ou européenne, le blanc évoque souvent la lumière et la pureté. Alors qu’en Chine, en Corée et dans d’autres pays asiatiques, le blanc est associé à la mort.

Mise en page du texte

La mise en page du texte, à savoir la manière dont il est formaté sur la page, peut changer avec la traduction. Par exemple, toutes les langues ne s’écrivent pas dans le même sens. Les langues telles que l’anglais, le français ou encore l’espagnol s’écrivent de gauche à droite. Tandis que l’arabe et l’hébreu partent eux du côté opposé, avec une écriture de droite à gauche, et que traditionnellement, le chinois s’écrit de haut en bas. Un texte écrit en anglais, courant de gauche à droite sur un visuel, pourra parfaitement s’intégrer dans la conception d’origine, alors qu’une fois traduit en arabe, des mots pourront couvrir des visages ou se retrouver masqués par des images ou des couleurs. Les ajustements minutieux qui s’imposent et qui peuvent paraître anodins, font en réalité toute la différence.

Images

Veiller à ce que les images de votre contenu soient correctement localisées est de la plus haute importance. La présence d’un tatouage, d’un style de vêtement ou d’un geste donné peut être engageant pour une audience et offensante pour une autre. Par exemple, aux États-Unis ou au Royaume-Uni, un pouce levé passe pour un geste amical d’approbation ou de congratulation. Pour une audience australienne, grecque ou arabe, en revanche, ce geste d’apparence anodine est offensant et très inapproprié.

La traduction culturelle exige une conscience culturelle aiguë et une extrême attention aux détails.

Person looking at tv screen in busy train station - representing a setting to avoid risks of cultural differences in communication

 

Comment trouver le bon prestataire de services linguistiques

Lorsque votre entreprise crée un contenu marketing, vous consacrez beaucoup de temps et d’énergie à vous assurer que tous les éléments de la conception contribuent à la voix de votre marque : les couleurs, le texte, les images, pour n’en citer que quelques-uns. Les meilleurs prestataires de services linguistiques sont conscients des défis posés par la localisation et déploient la même approche minutieuse, attentive à tous les détails, que celle que vous avez mise en œuvre. Avant de choisir votre prestataire de services linguistiques, posez-vous les bonnes questions :

  • L’agence possède-t-elle de l’expérience sur ce marché ? A-t-elle mené à bien un nombre significatif de projets similaires témoignant de sa capacité à transmettre efficacement votre message auprès de cette audience ?
  • Utilise-t-elle des traducteurs installés sur place et au fait des codes culturels locaux ?
  • Sont-ils en mesure d’élaborer et de tenir à jour un glossaire de traduction, des guides de style et des bases de données terminologiques pensés pour capturer la voix de marque unique de votre entreprise ?

 

Pourquoi choisir Lionbridge comme prestataire de services linguistiques

Lionbridge déploie ses savoir-faire et méthodologies éprouvés pour contrer les risques associés à la traduction culturelle, quel que soit le niveau de spécialisation en jeu :

  • Plus de 20 ans d’expérience de la localisation dans des centaines de langues, de contextes locaux et de cultures, que nous mobilisons et mettons à profit dans chaque nouveau projet.
  • Services d’adaptation culturelle assurés par des équipes de linguistes experts, pour un contenu acclimaté à tous les contextes locaux.
  • Mémoires de traduction et glossaires élaborés en partenariat avec les filiales locales, qui optimisent la révision du contenu aux fins de sa précision linguistique et de son adéquation culturelle.

 

En un mot

Lorsqu’il s’agit d’adapter un contenu pour des cultures différentes, les moindres détails comptent.  Les couleurs, la mise en page du texte et les images que vous choisissez sont autant d’éléments qui contribuent à votre réputation en tant qu’entreprise multiculturelle. L’importance d’une élimination des risques auxquels vous expose votre communication internationale et interculturelle ne saurait être sous-estimée. Lionbridge veille à ce que le message perçu par vos clients soit exactement celui que vous souhaitiez leur adresser.

 

Nous contacter

Prenez contact avec un expert linguistique Lionbridge.

#différences culturelles #prestataire de services linguistiques #traduction culturelle #traduction et localisation

AUTEUR
Sophia Eakins and Kajetan Malinowski