SÉLECTIONNER LA LANGUE :

Devriez-vous localiser vos vidéos de marque ?

Bonnes pratiques de localisation multimédia

Parmi tous les supports marketing, la vidéo est l'un de ceux qui touchent et attirent le plus de public au sein des marchés B2B et B2C. Les chiffres parlent d'eux-mêmes :

  • Les vidéos des réseaux sociaux sont douze fois plus partagées que les images et le texte combinés.
     
  • Les stratégies marketing s'appuyant sur des vidéos génèrent des revenus 49 %plus rapides et un trafic sur le web 41 % plus intense que les autres.
     
  • 70 % des experts en marketing estiment que la vidéo convertit mieux que tout autre type de support.
     
  • 64 % des spectateurs sont plus enclins à acheter un produit après avoir visionné une vidéo.
     
  • Après avoir regardé une vidéo, 65 % des commerciaux visitent le site web du vendeur. 39 % l'appellent directement.
     

De plus en plus de marques utilisent la vidéo au quotidien. Environ 87 % des entreprises se servent aujourd'hui de la vidéo comme support marketing,  contre 81 % en 2018 et 63 % en 2017. C'est une tendance qui n'est pas près de s'inverser. Ces chiffres soulèvent une question de taille pour les experts en marketing à l'international : leurs vidéos auront-elles un impact à l'étranger ? Si non, que peuvent-ils changer pour s'en assurer ?

Le cas de la localisation multimédia

Il arrive que des campagnes multimédia soient lancées sur de nouveaux marchés sans passer par la case « localisation ». La méthode la plus simple consiste à traduire les dialogues en proposant des sous-titres ou un script auquel les spectateurs peuvent se référer. Mais est-ce une bonne solution ?

Les contenus multimédia non localisés passent souvent à côté de ce qui rend la vidéo d'origine attrayante. Une vidéo localisée est plus percutante, puisqu'elle utilise un langage et des références culturelles appropriés. Ainsi, elle peut toucher des spectateurs issus de nouveaux marchés tout en conservant l'esprit et l'intention de la vidéo d'origine.

Les vidéos véhiculent des émotions.

Les psychologues du marketing s'accordent pour dire que les émotions influencent davantage les décisions d'achat que la logique ou la raison. La vidéo est le support émotionnel par excellence.

Notre cerveau réagit naturellement à ce que nous voyons et entendons comme il le ferait dans une situation réelle. Notre cerveau rationnel sait que ce que nous voyons est fictif, mais notre instinct produit une réponse émotionnelle. Nous nous identifions aux personnages à l'écran et comprenons leurs difficultés, même lorsqu'elles consistent simplement à trouver un produit qui « marche ».

Si les marques veulent tirer profit de ce phénomène, leur contenu marketing doit être parlant pour leurs publics. Autrement dit, il faut un certain niveau de compréhension et des valeurs culturelles communes pour que le message de la vidéo ne soit pas perdu.

La traduction pure ne s'intéresse qu'au discours parlé, alors qu'une communication efficace consiste en bien plus que de simples mots. Par exemple, une vidéo qui encourage le spectateur à se démarquer des autres risque d'être mal reçue dans une culture collectiviste, dont la priorité est le bien commun.

La localisation multimédia permet aux marques de mieux toucher les publics cibles.

La localisation favorise l'interactivité

et aide les marques à tirer profit du pouvoir interactif des vidéos. Que ce soit pour une formation exposant la mission de l'entreprise ou une présentation de son dernier produit, une marque attend d'une vidéo qu'elle déclenche une volonté d'agir chez le spectateur.

La localisation rend le contenu plus parlant et pousse ainsi le spectateur à réagir à la vidéo en effectuant l'action désirée.

Comment localiser une vidéo

Voici quelques conseils qui vous simplifieront la tâche si vous décidez de localiser votre contenu multimédia :

Anticipez.

Si possible, produisez une version source en gardant à l'esprit que la vidéo sera localisée par la suite. Éliminez ou limitez au maximum les spécificités culturelles. Sont concernés les éléments textuels à l'écran et le script, ainsi que les décors, les graphismes et les acteurs.

Partagez le plus de ressources possible avec votre équipe de localisation.

Si vous voulez que votre produit final reflète l'identité de votre marque, assurez-vous de fournir à vos professionnels de la localisation tout le nécessaire pour un travail efficace. Cela comprend tous les scripts dans la langue source de la vidéo, mais aussi :

  • des guides de style, qui vont permettre à l'équipe de localisation de véhiculer au mieux votre image de marque ;
     
  • des glossaires et des instructions de prononciation pour tous les termes spécifiques à votre entreprise ou à l'industrie. (Même s'ils connaissent beaucoup de choses, les professionnels des langues ne peuvent pas tout savoir) ;
     
  • des directives expliquant la philosophie de votre entreprise et le message que vous souhaitez porter. Votre équipe de localisation devra faire des changements afin que votre contenu soit aligné avec les valeurs culturelles du marché cible.
     

Plus les informations fournies seront détaillées, plus le résultat final sera cohérent avec vos ressources existantes.

Comprendre la différence entre doublage, voix off et sous-titres.

Pour certaines vidéos, le dialogue d'origine devra être doublé au moyen d'une voix off localisée. Cette solution est toute indiquée lorsque le locuteur n'apparaît pas à l'écran.

Aujourd'hui, le doublage relègue le discours d'origine à l'arrière-plan et le recouvre par le contenu localisé. Comme le dialogue source est toujours perceptible, le résultat final ne sera pas aussi immersif qu'avec un doublage complet.

Une autre solution consiste à sous-titrer ce que disent les intervenants, qu'ils apparaissent ou non à l'écran. Cette approche nécessite tout un travail de synchronisation, car certaines langues prennent plus de temps que d'autres pour exprimer la même idée. Il serait malvenu que votre contenu audio soit décalé par rapport aux éléments visuels si le contenu localisé est plus long que la version d'origine.

Pour conclure

Même s'il est possible de s'en passer et de diffuser une vidéo non localisée sur un nouveau marché culturel, la localisation vous permet de nouer des liens beaucoup plus étroits avec votre public. Ces liens attireront de nouveaux clients et renforceront vos relations existantes.

Chez Lionbridge, nous avons l'expérience et le bagage culturel nécessaires pour y parvenir. Appelez-nous dès aujourd'hui et découvrez tout ce que nous pouvons faire pour vous.

linkedin sharing button
  • #blog_posts
  • #translation_localization

Lionbridge
AUTHOR
Lionbridge