Nos collaborateurs sont notre richesse. Ils aident de nombreuses sociétés à satisfaire leurs clients depuis plus de 20 ans. 

À propos de nous
Direction
Actualités
Informations fondamentales

Nos experts sont au fait de l'évolution de votre secteur d'activité et des défis que vous devez relever.

Sciences de la vie
Banque et Finance
Commerce de détail
Gaming
Automobile
Biens de grande consommation
Technologie
Fabrication industrielle
Services juridiques
Tourisme et hébergement

SÉLECTIONNER LA LANGUE :

La traduction de DIC PRIIPS

Pourquoi une expertise de l'industrie financière est-elle importante ?

Les services financiers sont un secteur hautement spécialisé qui possède un langage complexe qui lui est propre. L'environnement réglementaire en constante évolution ne facilite pas les choses. Cela signifie que même une simple petite erreur peut avoir de graves conséquences.

C'est notamment le cas lorsqu'il s'agit de produire puis de traduire des documents financiers comme les documents d'informations clés (DIC) pour les produits d'investissement packagés de détail et fondés sur l'assurance (PRIIPS).Assurez-vous de trouver un partenaire avec l'expérience et l'expertise requise pour relever les défis propres à ce secteur hautement technique.

Que sont les DIC PRIIPS ?


Une partie de la réglementation PRIIPS, entrée en vigueur le 1er janvier 2018, indique que les DIC sont obligatoirement un document de trois pages au format A4 qu'un émetteur de produits (banque ou assureur) ou un distributeur (conseiller financier ou autres intermédiaires) doit fournir aux consommateurs avant l'achat d'un PRIIP. Les PRIIPS comprennent les fonds d'investissement, les produits structurés, les contrats d'assurance vie en unité de compte et avec participation et les dépôts structurés.

Ces documents concis et factuels exposent les informations clés à propos des PRIIPS de manière claire, logique et accessible. Ils ont pour but d'améliorer la transparence et de faciliter le travail des investisseurs particuliers qui consiste à comparer différents produits d'investissement en provenance de toute l'Union européenne.

Les documents doivent respecter une structure très précise et contenir toutes les informations présentées dans un ensemble de sections prédéterminées. La nature de l'investissement, les risques, les coûts et les gains et pertes potentiels doivent être exposés dans un langage simple.

Les émetteurs des produits sont responsables de la production du DIC, mais il revient aux distributeurs de le distribuer activement aux investisseurs avant même qu'un conseil ne soit donné ou qu'une vente ne soit réalisée.

 

En quoi les DIC diffèrent-ils des DICI ?


Les documents d'informations clés pour l'investisseur (DICI)sont couverts par les directives de 2011 des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM). Ces dernières détaillent des éléments clés concernant le fonctionnement de chaque fonds et les risques d'investissement liés à celui-ci. Tout comme les DIC, les DICI sont conçus pour aider les clients à réaliser un investissement éclairé.

Un DICI doit être créé pour chaque sous-fonds et chaque catégorie d'actions. Ils ne peuvent dépasser deux pages et doivent donc être synthétiques et rédigés dans un langage simple.

Les produits des OPCVM sont actuellement exempts des exigences liées à la réglementation sur les PRIIPS, ce qui signifie qu'ils n'ont pas non plus besoin d'un DIC PRIIPS. Les responsables d'OPCVM produisent à la place des DICI pour OPCVM. Au moment où nous écrivons cet article, cette exemption prendra fin le 31/12/2021 (bien que cette date puisse être à nouveau repoussée), ce qui signifie le DIC PRIIPS remplacera le DIC OPCVM.

 

Les défis de la rédaction de DIC et de DICI


Les DIC comme les DICI doivent être publiés dans au minimum une langue officielle de chaque pays dans lequel le produit est commercialisé et doivent être régulièrement vérifiés et mis à jour. C'est un défi de taille qui engendre une énorme charge de rédaction, de traduction et de gestion pour les sociétés de placement.

Placer la traduction entre de mauvaises mains peut avoir de graves conséquences. Le secteur des services financiers est complexe et la terminologie diffère souvent d'une région à une autre. En tenant compte de ces informations, l'importance d'utiliser le bon terme dans le bon contexte ne doit pas être sous-estimée pour tous types de documents financiers. Les DIC et les DICI ont cependant besoin d'une attention particulière

Les bons traducteurs ne sont pas uniquement des experts de la langue, ils sont également des experts du domaine. Ils doivent connaître les tendances actuelles du secteur, la terminologie et les réglementations en vigueur et doivent être en mesure d'écrire en utilisant un langage simple, quel que soit le pays cible. Une connaissance approfondie des exigences spécifiques en matière de formulation et de contenu en fait une véritable compétence de niche.

Qu'est-ce qu'un langage simple ?


Le langage simple (ou la rédaction simple) est une façon de parler que des profanes peuvent comprendre la première fois qu'ils la lisent ou l'entendent. La loi américaine Plain Writing Act de 2010 définit le langage simple comme « une façon d'écrire claire, synthétique et bien organisée qui respecte les autres bonnes pratiques adaptées au sujet ou au domaine, ainsi qu'au public visé ». Martin Cutts va plus loin dans l'Oxford Guide to Plain English (Guide Oxford de l'anglais simple) : « Le langage simple ne consiste pas uniquement à éviter d'utiliser les jargons. Il s'agit d'écrire et de présenter les informations essentielles pour qu'une personne coopérative et motivée ait de fortes chances de la comprendre dès la première lecture et comme l'auteur veut que cela soit compris. »

En quoi Lionbridge peut vous aider ?


Lionbridge a plus de 20 ans d'expérience dans le domaine des traductions financières et possède une expertise particulière en ce qui concerne la rédaction, la révision et la traduction de DIC et de DICI. Nous avons toute une équipe d'experts linguistiques dans les domaines de l'investissement, du commerce, de la banque privée et de la gestion d'actifs et de richesse. En s'associant, nous pourrons vous offrir des services professionnels, fiables et, qui plus est, à grande échelle.

 

Nous pouvons répondre à vos besoins dans les domaines suivants :


  • Linguistique : rédaction, traduction et révision de DIC et de DICI dans un langage simple

  • Processus : avec un système de gestion de contenus ou des logiciels de production spécifique, qu'ils soient internes ou qu'ils viennent d'un prestataire tiers.

  • Intégration des équipes : gestion de projets, gestion des produits, informatique, conformité

  • Autres services : par exemple, la publication assistée par ordinateur pour vos DIC et DICI.

Que vous souhaitiez externaliser l'ensemble du processus de création de contenus de bout en bout ou certaines parties auprès d'un prestataire spécialiste, nous pouvons rédiger du contenu basé sur la documentation existante de votre produit, modifier des textes afin qu'ils soient conformes aux exigences du langage simple et les traduire dans de nombreuses langues.

Nos logiciels propriétaires peuvent se connecter directement à vos systèmes de gestion de contenu pour une collaboration simple et sans problèmes. En utilisant systématiquement un logiciel de mémoire de traduction, nous vous garantissons une cohérence optimale pour tous vos DIC et vos DICI, ainsi que des économies dans la durée, étant donné la nature homogène et répétitive de ces documents.

 

Nous contacter

Nos services de traduction commerciale pour les institutions financières couvre également les normes Bâle III, SEC Series 16 de FINRA et IFRS. Contactez-nous pour en savoir plus.

linkedin sharing button
  • #blog_posts
  • #translation_localization

April M. Crehan
AUTHOR
April M. Crehan