Nos collaborateurs sont notre richesse. Ils aident de nombreuses sociétés à satisfaire leurs clients depuis plus de 20 ans. 

À propos de nous
Informations fondamentales
Direction
Insights
Actualités
Trust Center

Exploitez la plateforme Lionbridge Lainguage Cloud pour prendre en charge votre localisation de bout en bout et le cycle de vie du contenu

Lainguage Cloud™ Plateforme
Connectivité
Communauté de traduction
Technologie de flux de travail
Smairt Content™
Smairt MT™
Smairt Data™

SÉLECTIONNER LA LANGUE :

Two people looking at a laptop

Comment évaluer la qualité d'une traduction sans test

Pourquoi un échantillon de traduction n'est pas nécessairement la meilleure approche

Tous les prestataires de services linguistiques (PSL) suivent certaines des meilleures pratiques du secteur pour offrir à leurs clients des traductions de la plus haute qualité. Malheureusement, la plupart des tests de traduction ne permettent pas aux PSL d'appliquer ces bonnes pratiques comme ils le feraient dans le cadre d'un véritable projet. En tant qu'acheteur de traduction, il est important de comprendre pourquoi il est dans votre intérêt d'adopter une autre approche.

Nous recommandons plutôt une méthode en 5 points pour évaluer la qualité de la traduction. Cette alternative aux tests de traduction vous fera gagner du temps, minimisera les risques et, à terme, améliorera votre processus de sélection d'un partenaire en traduction.

Les échantillons de traductions ne suivent aucune règle.

Si ce type de test semble être le moyen le plus simple d'évaluer une agence de traduction professionnelle, il ne vous donnera peut-être pas les informations dont vous avez besoin. Avant de demander un échantillon, formulez clairement la raison de votre démarche. Que souhaitez-vous évaluer ?

  • L'aptitude d'un prestataire de services linguistiques à agir rapidement ?
  • Sa capacité à communiquer avec vous ?
  • Les procédés qu'il applique ?
  • La qualité du produit final ?

Un test de traduction ne vous permettra de juger avec précision aucun de ces critères. En effet, le test omet certaines étapes essentielles et certains éléments cruciaux.

Ce que vous manquez avec un test de traduction :

  • Terminologie
  • Guide stylistique
  • Formation
  • Commentaires
  • Ressources
  • Rapidité

Terminologie

Un glossaire qui établit la terminologie dans la ou les langues cibles est un élément essentiel d'une traduction de qualité, en particulier pour des domaines très complexes tels que les jeux vidéo, la médecine et le droit. La meilleure pratique consiste à obtenir un glossaire à jour (s'il est disponible) ou à en concevoir un et à le soumettre au client pour examen et approbation avant de commencer la traduction. Dans la plupart des échantillons de traductions, le client ne fournit pas de glossaire et n'a pas le temps d'en créer un.

Guide stylistique

Les guides stylistiques de traduction régissent le ton, l'utilisation de la terminologie, la ponctuation, la syntaxe, ainsi que le format de la date, de l'heure, des nombres, etc. Même si le client ne dispose que d'un guide stylistique dans la langue source, il s'agit d'un bon point de départ. Le prestataire de services linguistiques peut s'en servir pour aider le client à concevoir des guides stylistiques pour chaque autre langue. Les clients fournissent rarement, voire jamais, un guide stylistique, au détriment des projets de test de traduction.

Formation

La formation aux produits est essentielle pour les traducteurs, surtout en matière de logiciels, matériel ou dispositifs médicaux. Les entreprises qui reçoivent les traductions de la meilleure qualité de la part de leurs prestataires de services linguistiques sont celles qui investissent dans la formation de l'équipe de traduction du fournisseur. Il est rare que les tests de traduction soient précédés d'une formation.

Questions

Durant un processus de traduction normal, les traducteurs posent des questions sur le contenu source pour s'assurer qu'ils le comprennent bien. Les clients clarifient les termes, la signification, l'intention et les traducteurs corrigent ou élaborent leur traduction en conséquence. (Tous les traducteurs reçoivent ces réponses de clarification.) Au cours du processus de traduction d'échantillons, les Q&R sont rares. Par conséquent, les traducteurs doivent se baser sur des suppositions, en espérant que leurs hypothèses sont justes.

Experts métier/ressources

Pour fournir des traductions de la plus haute qualité, les prestataires de services linguistiques font appel à des experts métier dans les domaines pertinents. Ils sont très demandés et leurs services sont réservés bien avant les projets pour s'assurer que les bons experts travaillent avec les bons clients. Bon nombre de prestataires de services de traduction disposent d'une vaste base de données de traducteurs classés selon leur domaine d'expertise.

Les tests de traduction d'échantillons partent du principe que les meilleures ressources sont disponibles « à la demande ». Ces dernières sont généralement retirées d'autres projets rémunérés pour se charger d'un échantillon qui exige un délai d'exécution rapide, à l'encontre de toutes les règles de bonnes pratiques. Paradoxalement, la plupart des tests de traduction sont demandés par des clients proposant des contenus spécialisés, qui sont les plus difficiles à traduire dans un contexte de test.

Rapidité

Souvent, les clients demandent à un prestataire de services linguistiques de réaliser une traduction test en deux ou trois jours. Cela ne laisse pas suffisamment de temps à l'équipe de traduction pour suivre toutes les étapes de façon optimale. Un revirement aussi rapide nécessite généralement de sauter les phases de lancement du projet et autres échanges d'informations, tout comme les questions&réponses susmentionnées entre les traducteurs et le client. Il est également presque impossible de faire intervenir les bons experts sans un délai d'exécution adéquat. Dans le contexte d'un programme bien établi, le prestataire bénéficie des ressources mises à disposition par le client et est en mesure d'agir rapidement.

Alors, comment un client peut-il évaluer la qualité du travail d'un potentiel prestataire de services linguistiques ? Voici nos recommandations.

A man holding a tablet

Méthode en cinq étapes pour évaluer la qualité d'une traduction (sans échantillon de traduction)

1. Demander des échantillons de travaux réalisés pour des clients similaires.

L'examen de projets de traduction antérieurs dans votre secteur vous aidera à évaluer la qualité du travail du prestataire de services linguistiques. Imaginons, par exemple, que vous soyez chef de projet dans une entreprise de SaaS. Vous pourriez demander des exemples de documentation technique, de contenu de site web et d'aide en ligne pour évaluer sa capacité à prendre en charge un projet hautement technique.

2. Sonder la gestion des processus et des projets.

Au cours des premiers échanges, posez les questions suivantes :

  • Disposez-vous de processus documentés pour la phase de mise sur pied du projet, les procédures de qualité et la méthodologie ?
  • Le cas échéant, suivez-vous ces processus de manière uniforme ?
  • Comment les chefs de projet contrôlent-ils la qualité ?
  • Quelles sont vos performances en termes de respect des délais ?

3. Définir clairement vos critères de réussite.

Faites part de vos objectifs et vérifiez que le prestataire de services linguistiques a bien compris les ressources dont vous aurez besoin pour garantir la réussite du projet. Demandez des informations sur les ressources du prestataire afin de valider sa capacité à impliquer les équipes pertinentes. Un nombre suffisant d'experts linguistiques et de chefs de projet sont-ils disponibles pour satisfaire vos objectifs selon votre calendrier ?

Two people laughing in front of a desktop computer

4. Confier un petit projet pilote rémunéré.

Si vous estimez qu'il est essentiel d'évaluer le travail d'un prestataire de services linguistiques relativement à une mission réelle, commencez par lui confier un projet concret de petite taille. Vous pouvez contrôler le temps et le coût de l'évaluation des supports en présélectionnant certains fournisseurs linguistiques et en demandant à seulement deux d'entre eux de prendre en charge le projet pilote. Demandez ensuite au prestataire de services linguistiques de réaliser des traductions dont vous avez réellement besoin, afin de ne pas dépenser d'argent pour la prise en charge des documents déjà traduits.

Voici quelques points à prendre en considération avant d'inclure un texte source dans votre projet pilote :

  • Il doit représenter le type de texte typique que vous avez besoin de traduire, c'est-à-dire qu'il doit être aussi représentatif que possible des documents que vous traduisez couramment. Il peut couvrir plusieurs domaines d'expertise (marketing, juridique, technique, etc.).
  • Le volume d'un texte source ou d'un groupe de textes ne doit pas dépasser 1 000 mots (idéalement moins de 500 mots), faute de quoi la charge de travail et vos coûts internes seront trop élevés. En sollicitant un projet pilote de plus de 1 000 mots, vous vous concentrerez sur la quantité plutôt que sur la qualité.
  • Pour les mêmes raisons, les tests de traduction doivent inclure cinq langues cibles maximum. Vous souhaitez évaluer la qualité globale de l'approche du prestataire de services linguistiques, et non pas évaluer des traductions dans plusieurs langues dont vous n'aurez peut-être jamais besoin. En d'autres termes, concentrez-vous sur vos langues de base.
  • Désignez un relecteur au sein de votre équipe. Assurez-vous que ce relecteur est un locuteur natif de la langue cible et qu'il possède des compétences linguistiques de niveau universitaire. Être un locuteur natif ne suffit généralement pas.

5. Demandez à votre prestataire de services linguistiques comment il garantit et mesure la qualité de la traduction.

Entrez dans les détails et posez les bonnes questions :

  • Le prestataire utilise-t-il des indicateurs clés de performance (ICP) pour la qualité ?
  • Fonde-t-il ses évaluations de la qualité sur les normes de l'industrie, à savoir la norme SAE J2450, les métriques de qualité multidimensionnelles (MQM : Multidimensional Quality Metrics), le cadre de qualité dynamique (DQF : Dynamic Quality Framework) ou des méthodologies exclusives ?
  • A-t-il mis en place un processus régulier d'inspection de la qualité linguistique grâce auquel il assure la qualité à la source ?
  • Dispose-t-il d'outils automatisés d'inspection de la qualité des documents intégrés dans son flux de travail de production ?
  • Dispose-t-il d'un outil de révision en ligne qui permet aux clients et aux réviseurs d'interagir ?
  • A-t-il mis en place un processus et un système de gestion des commentaires ?

Un bon prestataire de services linguistiques sera en mesure de vous décrire sa stratégie de qualité linguistique et la manière dont elle est durablement mise en pratique.

Vous souhaitez en savoir plus ou lancer un projet ? Lionbridge bénéficie d'une vaste communauté d'experts dans leur langue maternelle qui peuvent vous aider à traduire vos contenus dans plus de 350 langues. Contactez-nous dès aujourd'hui.

linkedin sharing button
  • #blog_posts
  • #translation_localization

Lionbridge
AUTHOR
Lionbridge