Principes de base de l’internationalisation : Comment créer une stratégie de localisation ?

Huitième partie de notre série sur l’internationalisation

Dernière mise à jour: avril 10, 2020 12:50

Voici la huitième partie d’une série de 10 consacrée à l’internationalisation. Au cours des 10 semaines à venir, nous proposerons des conseils sur la base de l’expérience que nous avons accumulée depuis 20 ans. Aujourd’hui : comment aborder la création d’une stratégie de localisation de contenu ?

Dans cette huitième partie, nous répondons à vos questions essentielles concernant la planification de la localisation :

  • Pourquoi dois-je consacrer du temps à l’analyse ?
  • Quel type d’analyse me permettra de tirer le maximum de mes projets de localisation ?

L’analyse : un maillon incontournable

À l’instar des étudiants, les lecteurs de la série Principes de base de l’internationalisation qui souhaitent créer une stratégie de localisation ont des devoirs à faire, en l’occurrence de l’analyse.  Cela peut vous apparaître comme un lieu commun, mais les entreprises internationales ne se sont pas faites en un jour. En réalité, les plus grandes ont commencé au bas de l’échelle. En matière d’internationalisation, la réussite s’acquiert en faisant en permanence preuve d’intentionnalité.

Ne voyez pas trop grand en visant cinquante pays répartis sur quatre continents et trois océans : commencez modestement. Par exemple, dans un pays voisin. Pour les entreprises américaines, le Canada est le pays le plus proche, à tous les niveaux. Cependant, même les marchés les plus familiers peuvent présenter un défi majeur en termes de localisation. Le paysage linguistique du Canada est extrêmement varié. Pour commencer, le gouvernement reconnaît l’anglais et le français comme langues officielles, et il existe pour ces deux langues des dialectes locaux spécifiques.

Devoir n° 1 : quelle approche d’internationalisation adopter pour votre entreprise ?

Bien qu’importante, la langue ne constitue que l’un des trois aspects essentiels que les entreprises doivent analyser lors d’une étude de marché. Le ton et le support numérique ont également leur importance, ce qui nous amène au premier devoir : quelle approche d’internationalisation adopter pour votre entreprise ? La marque de votre entreprise est-elle cohérente à l’échelle internationale ? Ou peut-être cherchez-vous à toucher une communauté locale ?

Privilégier la cohérence à l’échelle internationale implique de rester fidèle au contenu d’origine et au choix des mots. C’est important pour les entreprises dont les objectifs généraux sont de rendre leur produit accessible au plus grand nombre. Il existe actuellement plus de 7 000 langues dans le monde, et chercher à toutes les intégrer pourrait facilement submerger n’importe quelle entreprise par un travail de traduction titanesque.

La recherche de la pertinence locale nécessite d’adapter le contenu aux normes d’un marché spécifique. Cette stratégie est utile pour cibler des régions spécifiques, par exemple l’Amérique latine, où chaque pays parle son propre dialecte d’espagnol. Si vous souhaitez que votre produit touche ces diverses communautés, vous devez choisir le dialecte le plus approprié.

Devoir n° 2 : quel est l’impact de la culture dans l’approche de localisation ?

La localisation ne se limite pas à la traduction. Elle implique de nombreux éléments comme le ton, l’image et le sujet. Chez Lionbridge, à chaque nouveau projet, nous analysons comment la langue et la culture s’entrecroisent. Imaginons, par exemple, un développeur de jeux vidéo américain qui souhaite s’étendre à l’international. Un slogan comme « America, Get Your Game On » doit être localisé à plusieurs niveaux. Tout d’abord, « America » doit être remplacé par le pays cible. Ensuite, demandez-vous si le ton employé est approprié. Peut-être est-il trop direct. Et qu’en est-il du sujet ?

Devoir n° 3 : quel est le support numérique approprié ?

Après avoir déterminé la langue et le ton appropriés, intéressez-vous à votre public. Comment préfère-t-il accéder au contenu numérique ? Les supports utilisés pour naviguer sur le Web diffèrent selon le groupe démographique.

Prenons l’Asie, par exemple. Selon le site Web thaitech, 90 % des internautes thaïlandais utilisent un appareil mobile. Dans ce cas, vous devez localiser et adapter les contenus pour une plateforme mobile afin qu’ils fonctionnent de la même façon et aient la même apparence que sur un ordinateur ou une tablette.

La semaine prochaine, ne manquez pas la publication « Principes de base de l’internationalisation : quiz sur l’internationalisation », qui vous permettra d’évaluer vos connaissances en tant que chef d’entreprise tourné vers l’international. Révisez vos acquis avant l’évaluation avec la leçon 1, accessible ici.

Partie 1 : Les implications du développement à l’international

Partie 2 : Votre entreprise a un site web. A-t-elle une envergure mondiale pour autant ?

Partie 3 : Glossaire sur le développement à l’international

Partie 4 : Où allez-vous vous implanter ?

Partie 5 : Vos concurrents peuvent constituer vos meilleures ressources

Partie 6 : Optimisation de votre stratégie en matière de référencement naturel (SEO)

Partie 7 : Qu’est-ce qu’une stratégie de localisation ? Quand est-ce nécessaire ?

Partie 10 : Les 10 choses à retenir

#contenu pertinent localement #internationalisation #localisation #localisation de la culture #localisation pour mobiles #stratégie de localisation #traduction #viser l'international

Lion
AUTEUR
Sophia Eakins